Alain Hainaux

Après le détour par une Ecole de Commerce et quelques années « aux affaires », Alain Hainaux prend conscience de la nécessité de se tourner vers un engagement plus pertinent.

Vers la fin des années 80, la rencontre avec le Dr Bernard Woestelandt est décisive. Les rêves, les joies, mais aussi les doutes et les interrogations de ce médecin sont perçus. Pour la première fois le mot « Naturopathie » est entendu.

Peu après, l’intérêt étant éveillé, débute à Paris la fréquentation assidue des conférences du professeur Alain Rousseaux. Retenant l’intelligence, la cohérence, la pertinence et la simplicité de tous ses propos, Alain Hainaux s’inscrit à la formation de Praticien de Santé Naturopathe auprès de son Institut, Institut aujourd’hui remodelé en ISUPNAT.

Alain Hainaux

 

Il consulte en Avignon depuis 2003.

Entre-temps, des formations professionnelles approfondies en Iridologie, Nutrithérapie et Aromatologie scientifique sont venues compléter les premiers acquis.

Parallèlement et pendant toutes ces années, la fréquentation régulière de lieux propres à l’approfondissement et au ressourcement spirituel a permis d’étayer des convictions personnelles profondes et, très certainement, de conforter confiance et inspiration dans cet engagement temporel, dont la source et les clés sont au cœur de chaque personne.

La clé : l’énergie vitale

SoleilIl ne faut pas confondre l’énergie vitale avec l’énergie physico-chimique provenant de la transformation des aliments !

Cette confusion, très partagée, nous incite à manger, alors que la réponse appropriée serait de préférence une relaxation, un repos digestif, un coucher tôt !

L’énergie vitale, indispensable à la vie, se capte par un sommeil de qualité, par l’exposition à la lumière, par l’air, par l’eau, par le contact avec la Terre, par une alimentation fraîche et autant que possible crue, c’est-à-dire par des éléments gorgés de charge vitale, qui remplacent ceux qui, usés, mission remplie, doivent quitter l’organisme, afin d’être recyclés, rechargés puis, un beau jour, réutilisés !

Cette énergie vitale s’utilise à profit ou se perd de mille manières. Les organes cardiovasculaires ne fonctionnent pas seuls, sans énergie, et itou pour les organes du système digestif et itou pour les organes du système immunitaire, etc. Elle se gaspille dans les surmenages et les stress de toutes natures que sont maladies et soucis, conflits et compétitions, bruits et boucan, contraintes et contrariétés, peurs et angoisses, peines et chagrins, démarches administratives et professionnelles, etc.

Ainsi et aussi, l’harmonie entre corps et esprit doit-elle être constamment recherchée. L’hyper information de notre monde sollicite et perturbe le mental, quand elle ne l’agresse pas ! Elle détourne l’énergie vitale de ses applications naturelles et laisse en panne les fonctions organiques en créant les pathologies psychosomatiques.

Cette énergie est bien connue depuis l’origine des civilisations.
Selon le cas, seul le nom diffère :

Chi, Qi, Mana, Oki, Kalama, Prana, Ene, Pneuma,
Silâ, Elan vital, Onde vitale, Principe directeur, c’est :
L’Énergie Vitale !

La Naturopathie, médecine non conventionnelle

C’est une approche hygiénique. Elle permet de mieux comprendre pourquoi la maladie apparaît, comment et à quelles conditions l’organisme sait mettre en œuvre le processus naturel d’auto-guérison.

Ce n’est pas la dernière mode, ce n’est pas une nouveauté, c’est aussi vieux que le monde et que le sont les hommes. C’est inscrit dans nos gènes. Dans l’île de Cos, en Grèce, 450 ans avant notre ère, tout proche de nous, Hippocrate l’avait parfaitement compris et mis en application !

La Naturopathie nous enseigne que la santé est donnée partout où l’homme vit en plein accord avec un milieu qu’il respecte et qu’il aime et lorsqu’il suit et demeure fidèle aux lois biologiques propres à son genre par la pratique de l’hygiène vitale.

Pour vivre en bonne santé, il est indispensable de répondre aux besoins vitaux de notre corps :

Bien se nourrir !
Alimentation sélectionnée, non dénaturée, mesurée…

Bien se recharger !
Plein air, lumière, soleil, sommeil, afin que nos systèmes fonctionnent…

Bien se mouvoir !
Entretien et nettoyage de nos cellules, de nos humeurs, de nos émonctoires…

Bien se reposer !
Repos indispensables et réguliers pour tous nos systèmes organiques.

 

Ce n’est qu’à ces conditions que l’homme préserve son capital santé et qu’il retrouve le bien être qu’il aura perdu, le plus souvent par maladresse ou par ignorance.

Ayant le souci de s’intéresser à la cause de nos troubles, la naturopathie s’efforce de ne pas contrarier ou compliquer le principe d’auto-guérison et s’applique à chercher la ou les réponses que le corps attend pour sa réparation :

Aucun être au monde, aucun chirurgien, fût-il excellent et le meilleur, ne sait faire une cicatrisation. Seul le corps sait faire cela … pourvu que l’on n’ait pas aggravé la plaie. N’avons-nous pas remarqué cela ?

Pourquoi alors ne pas appliquer ce principe élémentaire, dès notre naissance, et plus particulièrement dès le moindre signal et surtout bien avant que le drame n’apparaisse ?