La clé : l’énergie vitale

SoleilIl ne faut pas confondre l’énergie vitale avec l’énergie physico-chimique provenant de la transformation des aliments !

Cette confusion, très partagée, nous incite à manger, alors que la réponse appropriée serait de préférence une relaxation, un repos digestif, un coucher tôt !

L’énergie vitale, indispensable à la vie, se capte par un sommeil de qualité, par l’exposition à la lumière, par l’air, par l’eau, par le contact avec la Terre, par une alimentation fraîche et autant que possible crue, c’est-à-dire par des éléments gorgés de charge vitale, qui remplacent ceux qui, usés, mission remplie, doivent quitter l’organisme, afin d’être recyclés, rechargés puis, un beau jour, réutilisés !

Cette énergie vitale s’utilise à profit ou se perd de mille manières. Les organes cardiovasculaires ne fonctionnent pas seuls, sans énergie, et itou pour les organes du système digestif et itou pour les organes du système immunitaire, etc. Elle se gaspille dans les surmenages et les stress de toutes natures que sont maladies et soucis, conflits et compétitions, bruits et boucan, contraintes et contrariétés, peurs et angoisses, peines et chagrins, démarches administratives et professionnelles, etc.

Ainsi et aussi, l’harmonie entre corps et esprit doit-elle être constamment recherchée. L’hyper information de notre monde sollicite et perturbe le mental, quand elle ne l’agresse pas ! Elle détourne l’énergie vitale de ses applications naturelles et laisse en panne les fonctions organiques en créant les pathologies psychosomatiques.

Cette énergie est bien connue depuis l’origine des civilisations.
Selon le cas, seul le nom diffère :

Chi, Qi, Mana, Oki, Kalama, Prana, Ene, Pneuma,
Silâ, Elan vital, Onde vitale, Principe directeur, c’est :
L’Énergie Vitale !